Rechercher
  • Frédérique Metzler

Comment se passe une séance de Réflexologie ?

Mis à jour : juil. 1

Plus qu'un moment de détente ... plus qu'un massage ... la réflexologie est une méthode ancestrale déjà utilisée par les Égyptiens. La méthode a évolué en fonction des coutumes et mœurs. Puis, des médecins ont commencé à étudier la réaction dans le corps et des zones dites "zones réflexes".


Un peu d'historique

L’origine de la réflexologie est très ancienne et date d’une époque où certains types de massages étaient considérés comme des méthodes thérapeutiques préventives. On ne sait pas comment ni où cela a commencé mais nous avons des preuves qui indiquent que le massage des pieds était pratiqué dans diverses cultures.

Selon une théorie très répandue, la réflexologie serait née en Chine il y a 5000 ans.

Mais on retrouve aussi des traces de la Réflexologie en Egypte ancienne, comme le prouvent les fresques du tombeau d'Ankhmahor (le plus haut dignitaire après le roi) à Saqqara, datant du début de la 6ème dynastie, 2330 ans avant J.C. environ. Ce tombeau est plus connu sous le nom de « tombeau des médecins ».


C’est le document le plus ancien, relatif à la pratique de la réflexologie.

Les hiéroglyphes signifient : "Ne me fais pas mal." Le praticien répond : "Je ferai en sorte que tu me remercies."


La réflexologie poursuit donc sa route en Asie entre 1000 et 2000 ans avant notre ère. Certaines théories partent du principe que cette pratique y a été introduite par le biais des routes commerciales établies entre l’Afrique et l’Asie.

Il y a eu une première apparition en Chine avec une méthode appelée « KWANG TSU FA ».


Elle y est pratiquée de façon dérivée par rapport à celle que nous connaissons et que nous pratiquons actuellement, celle-ci ayant été créée en rassemblant les principes de l'acupuncture et de la moxibustion (bâton d’herbe compressé que l’on appliquait sur les blessures).


Partout au travers de ce continent, le pied est symbole de grandeur et de connaissance. Cela est probablement dû au fait que le bouddhisme, très présent en Inde, en mentionne l’importance. Cette religion personnifiée par Bouddha, y fait paraître sous le pied de l’une de ses statues à son effigie, des inscriptions datant des années 500 avant J.C.


Il est dit qu’elle ferait référence à cette médecine que nous appelons Réflexologie plantaire.

Au cours de son ascension, cet art ancestral a fait escale sur le nouveau monde : l’Amérique du Nord, dans ses tribus Indiennes, y a vu naître une méthode médicinale visant à exercer une pression sous les pieds afin de permettre un bon équilibre et de ne faire qu’un avec la terre sur laquelle ils marchaient.

C’est alors qu’est apparue la première vision énergétique de la Réflexologie. Celle-ci étant basé sur le fait que la terre du sol sur lequel leurs pieds reposaient leur permettait de connecter leur esprit avec l’univers. Il y a donc là, une vision mettant en évidence l’énergie qui nous entoure, ainsi que le fait qu’elle puisse nous traverser.


La réflexologie de nos jours

La réflexologie plantaire que nous connaissons ne nous est parvenue que tardivement, nous parlerons alors de l’évolution historique moderne de la réflexologie plantaire. Ce n’est qu’à partir du XIXème siècle que cette approche antalgique a accosté en Europe et ce n’est qu’en 1582 que le premier livre relatif à cette méthode fut écrit par les Docteurs Adamusi et Atalis. Ce livre a permis de transmettre de façon littéraire les premières bases des techniques employées.

Toutefois, il a fallu attendre 200 ans, soit le XIXème siècle, pour que le mot Réflexologie apparaisse dans notre langage. En mettant un nom sur une pratique, les connaissances n’ont fait que s'accroître jusqu’à nos jours.

Ce processus de croissance a été engendré notamment par la citation avant-gardiste du neurologue Anglais Hery Head. Il a déclaré que « certaines zones de la peau devenaient sensible à la pression lorsqu’un organe, relié par un réseau nerveux à cette région, était malade ». Ces zones sont dès lors qualifiées d’HYPERALGÉSIQUE.


Parallèlement, en Occident en 1917, le Docteur William Fitzgerald (ORL) publie un livre extrêmement intéressant intitulé « Zone Therapy or Relieving Pain At Home » (Thérapie de Zones), dans lequel il décrit comment il parvenait à apaiser la douleur de ses patients en utilisant divers accessoires sur leurs mains et leurs doigts, selon le principe de la découpe du corps humain en 10 zones longitudinales. Il y expose les rudiments de ce que nous appelons aujourd'hui : Réflexologie ! Il est donc considéré comme le père de la réflexologie moderne.

Ce chirurgien était en fait à la recherche d’une méthode d’anesthésie pour ses patients devant subir une opération chirurgicale. Il découvrit ainsi que la pression sur des points bien spécifiques du corps humain diminuait considérablement la douleur chez les patients.

A force d’études et d’expériences, le Dr William Fitzgerald put établir une théorie indiquant que notre corps peut être divisé en dix zones énergétiques. Ces zones dites « zones réflexes » vont de la tête au pied et aboutissent dans les orteils. De cette manière, les terminaisons nerveuses des organes atterrissent dans les pieds. En d’autres termes, le massage précis des pieds aurait un effet stimulant sur les organes internes.


Par la suite, le Dr Joe Riley et la physiothérapeute Eunice Ingham (1879 – 1974) travaillant à l’hôpital avec le Dr Fitzgerald, s'intéressèrent à ces travaux. Eunice Ingham, fortement intéressée par cette étude, se mit à explorer les pieds, à découvrir les points douloureux et à trouver leurs correspondances avec l’anatomie du corps. Au début, sa méthode expérimentale consistait à localiser les zones sensibles puis à fixer un tampon de ouate et à faire marcher le patient. Ce système stimulait effectivement les zones réflexes et provoquait certaines réactions.

Le docteur Fitzgerald avait recommandé d’utiliser des bandes de caoutchouc ou d’autres accessoires sur les doigts pour apaiser la douleur en produisant un effet anesthésiant. Eunice Ingham médecin ne suivi pas ses recommandations, suivant constamment son exploration avec les doigts et les pouces. Elle réussit à localiser les zones sensibles des pieds.

Elle décide d'en établir soigneusement une carte en rapport avec les organes du corps. Elle commença alors à travailler les pieds de ses patients en utilisant le pouce pour faire pression sur certaines zones en recherchant constamment des points douloureux, se souvenant que le Dr Fitzgerald, dans certaines parties de son livre, avait dessiné un schéma rudimentaire du corps humain sur les pieds.




En 1938, Eunice résuma toutes ses expériences et ses convictions dans un livre intitulé « Stories the feet can tell »Ce que les pieds ont raconté grâce à la réflexologie » – publié en français par Guy Saint Jean). Elle y expose sa méthode appelé « Méthode INGHAM » (méthode dite Occidentale) qui est la principale méthode enseignée de nos jours.

Son neveu, Dwight Byers, fut un des premiers cobayes de Eunice Ingham, puis il devint son bras droit dès 1961. Maintenant âgé de plus de 80 ans, il poursuit toujours l'œuvre de sa tante, convaincu, comme elle, que la réflexologie peut contribuer à soulager les souffrances de l'humanité.

Eunice Ingham a également fondé la première école de réflexologie, l’International Institute of Reflexology.

"Les premiers grands réflexologues européens ont tous étudié la réflexologie à partir des années 60 avec Eunice Ingham et son neveu Dwight Byers. Certains noms vous seront familiers, car ils ont encore des écoles en Europe ou en Asie : Hanne Marquardt, Doreen Bayly, Heidi Masafret, le Père Joseph (appelé Rwo Shur et adepte de Heidi Masafret), Tony Porter, Lynne Booth, Jan Williamson, Guy Boitout, Eric DENIEL

Les planches des réflexes podaux de Eunice Ingham ont été modifiées par chacune de ces écoles, soit pour des raisons de droits d’auteur à la famille de Madame Ingham, soit pour mieux correspondre aux découvertes de certains de ces chercheurs.


Bon nombre de ces premières écoles ont aussi apporté des changements techniques sur la façon de travailler les réflexes sur les pieds par rapport à la méthode originale, mais elles ont à présent fait leurs preuves et montré leur sérieux dans le monde de la réflexologie. L’histoire nous prouve ainsi que la Méthode Ingham constitue une excellente base de travail et peut servir de tremplin pour l’apprentissage de toute autre technique de soin.

En décembre 1974, Eunice décède à l'âge de 85 ans. Elle avait consacré sa vie à aider les autres et avait acquis la conviction profonde que la réflexologie pouvait contribuer à soulager les souffrances.


La méthode "occidentale"

Cette méthode est donc tirée de la méthode de Eunice Ingham avec quelques évolutions et changements au cours de ces dernières années.

Cette méthode permet de travailler sur chaque zones des pieds qui correspondent à un organe, une glande ou une partie du corps. Aujourd'hui, le réflexologue va utiliser ses pouces et ses index pour pratiquer des gestes bien spécifiques afin de rétablir un équilibre dans le corps de la personne. Les zones des pieds sont travaillée par rapport aux troubles du sujet en fonction des différents systèmes associés.

En effet, le corps humain est composé de nombreuses parties qui travaillent toutes ensemble pour assurer la bonne santé de l’être entier. Ces différentes parties sont ordinairement groupées en système, c’est-à-dire en structures et en organes associés les uns aux autres pour accomplir certaines fonctions.


Pour être réflexologue, la connaissance de ces différents système du corps est primordiale.

L’anatomie et la physiologie du corps humain exigent une étude continue, car à chaque client, le réflexologue peut découvrir de nouveaux troubles et il faut savoir les associer aux zones réflexes et leurs zones d’aide.

Dans le corps humain, nous retrouvons 9 systèmes permettant un bon fonctionnement de notre organisme :

- Système osseux, nerveux et musculaire

- Système endocrinien

- Système lymphatique

- Système Respiratoire

- Système digestif

- Système cardio-vasculaire

- Système urinaire

- Système de la reproduction

- Système des organes des sens


Si un seul de ces système dysfonctionne, le corps tout entier s'en trouve déséquilibré. Et des maladies plus ou moins importantes peuvent apparaître.


Lors d'une séance de réflexologie

Quand un réflexologue vous reçoit dans son cabinet, il doit prendre soin d'avoir à votre égard un bon accueil. Un réflexologue travaille pour le bien-être de la personne. Son attitude doit être bienveillante et douce.

Il faut savoir également que le réflexologue ne remplace en aucun cas un médecin.

Mais il va chercher en premier lieu à comprendre les raisons de votre venue. Il vous demandera tout d'abord vos antécédents médicaux ainsi que votre hygiène de vie afin d'établir un protocole des plus adapté pour votre corps.

Vous serez ensuite installé confortablement dans un fauteuil relax.

Une couverture vous sera proposé et il vous surélèvera les pieds afin de pouvoir pratiquer ses gestes avec précision.


Le réflexologue commencera par travailler sur votre pied droit, qui correspond à la partie droite de votre corps et fera ensuite le pied gauche. Il va travailler chaque zone avec précaution et technique afin de favoriser le déblocage de l'influx nerveux.

Il prendra soin de faire des gestes spécifiques sur chaque zones des pieds de manière à créer plusieurs réactions dans votre corps :

- Relâcher les tensions et le stress

- Améliorer la circulation sanguine et favoriser le déblocage des influx nerveux

- Aider la nature à rétablir l’homéostasie


Article « Comment se passe une séance de réflexologie ? »

Par Frédérique Metzler, Réflexologue et Formatrice

Dans la Drôme – Auvergne Rhône Alpes – Le 1 Juillet 2020

Contact : metzlerfrederique@gmail.com


06.74.35.28.24

9 rue des pins Malissard France 26120

Siret : 399 424 464 00010

©2018 by Frédérique Metzler - Réflexologue. Proudly created with Wix.com